Accueil > —> La paroisse, un tissu de Communauté chrétiennes > Le sens des attitudes du corps pendant la messe

Le sens des attitudes du corps pendant la messe

Se tenir debout

Quand je me tiens debout, qu’est-ce que j’expérimente ?

L’homme se tient debout, et non pas à quatre pattes. Il est "dressé", capable de lever la tête vers le ciel, capable d’un recul par rapport à ce qui est à ras de terre c’est l’attitude noble de l’homme, de la victoire sur le sommeil, sur la mort. ? C’est l’attitude de mise en action :

  • du serviteur qui veille aux besoins de son maître.
  • du pèlerin prêt à partir.
  • de celui qui prend la parole dans une assemblée.
  • de celui et ceux qui accueillent une personne qu’ils veulent honorer …

Se tenir assis

Quand je me tiens assis, qu’est-ce que j’expérimente ?

L’homme assis est stable, il prend un recul par rapport à l’action, c’est l’attitude de la réflexion, de l’écoute… ? Ce peut être une position d’autorité : le roi, le magistrat "siège"… Mais les élèves, les disciples aussi peuvent être assis pour mieux être disponibles à l’enseignement

S’agenouiller

Quand je m’agenouille, que je me tiens prosterné, qu’est-ce que j’expérimente ?...
Peut-être faut-il distinguer plusieurs types d’agenouillement et prosternation :

  • L’agenouillement simple (un seul genou à terre) : comme marque de
    reconnaissance de la supériorité du vis-à -vis, comme marque d’hommage et d’allégeance au suzerain… Le vaincu demande grâce au vainqueur…
  • L’agenouillement complet (les deux genoux à terre, le corps droit) : c’est
    l’attitude de supplication, traditionnelle dans l’église pour les pénitents, et les catéchumènes lors de la célébration des exorcismes avant le baptême… Je m’humilie… Je demande "grâce"…
  • La prosternation (les deux genoux à terre, la tête contre le sol) : je reconnais là aussi la totale supériorité de mon vis-à-vis, son quasi-droit de vie et de mort sur l’esclave que je suis…Je reconnais mon néant devant Celui qui est Tout…

"Entrez, courbons nous, prosternons-nous, à genoux devant le SEIGNEUR qui nous a faits…" (Psaume 94,6 Traduction Bible de Jérusalem).

  • La posture à genoux sur les talons n’est plus une attitude pénitentielle, elle
    est vécue comme une attitude d’accueil et d’écoute


—> La paroisse, un tissu de Communauté chrétiennes